Scroll to top

19,6 %


2011

category: Reality Reversion

19,6 %

L'Affaire "Brancusi contre les Etats-Unis" en 1927, n'a pas servi de leçon aux douanes internationale. En décembre 2010, la Commission européenne a refusé de reconnaître qu'une installation de Dan Flavin est une œuvres d’art !
A l'origine de cette décision, l'importation en 2006, des Etats-Unis vers Londres par la galerie Haunch of Venison, d'une oeuvre de Dan Flavin, "Six Alternating Cool White/Warm White Fluorescent Lights Vertical and Centred" - 1973. Les douanes britanniques contestent alors leur appellation déclarée de sculpture et leur appliquent un taux de TVA plein et non un taux réduit (5 %) dont bénéficient les œuvres d'art.
La galerie porte donc l'affaire en justice et un tribunal lui donne raison en 2008. Or au final, la Commission européenne considère que, dans le travail de Flavin, les néons "ont les caractéristiques des appareils d'éclairage et doivent donc être classés comme appareils d'éclairage mural. Ce n'est pas l'installation qui constitue une oeuvre d'art mais l'effet de lumière qu'elle projette".
Décision absurde puisque en déniant la qualité d'oeuvre d'art, les douanes anglaises entendaient cependant taxer le travail de Flavin non sur la valeur du matériel (d'occasion) qui les compose, mais sur le prix des pièces en galerie.

Suite à cette décision, Damien Aspe décide de recréer une variante de sa pièce "X,Y,Z" - 2008 ou les 3 plans vectoriels sont marqués par des néons rouge, vert, bleu suspendu dans l'espace. Cette pièce rend hommage au travail de Dan Flavin, et comme sont titre l'indique, un taux de 19,6% (taux en vigueur à l'époque) est appliqué à son prix de vente.

  • Date

    2011

  • Technique

    Rail et néons rouge, vert, bleu.

  • Dimension

    120 x 120 x 120 cm

  • Edition

    Unique

inherit1