Scroll to top

Unupload


2015

category: Minimal Digital

Unupload

3 milliards d'images sont échangées chaque jour sur Internet, et selon une étude, nous percevons en moyenne 3000 images quotidiennement.
Face à cette saturation d'images, Damien Aspe nous propose un temps de repos visuel et intellectuel.
Comme nous le suggère le titre de la série, il nous donne a voir des images vierge en s'inspirant des erreurs de téléchargement du système informatique. Il arrive fréquemment que des erreurs de liens textuel empêche le téléchargement de l'image sur le réseau internet. Automatiquement une image vierge apparaît contenant un carré barré, pour nous signifier l'erreur en question.
Le titre de chacune des œuvres prend alors une importance capital et démontre l'importance du lien entre un texte et une image. Face a ces rectangles blancs, les titres nous donne une indication sur l'image originelle. Cela provoque un appel au souvenir mémoriel, afin de se créer une image mentale pouvant combler le vide visuel.

L'installation "Mes meilleurs souvenirs" en est une bonne démonstration, et ajoute du sens au propos de l'artiste.
En effet, un présentoir de cartes postales apparemment vierge trône au milieu de l'espace d'exposition tel les boutiques de souvenirs. Ce choix n'est pas dénuer de sens puisqu’il fait référence au merchandising devenue récurent dans le milieu de l'art (actuellement, pas un musées, centre d'art, ou même galerie ne possèdent pas sa boutique).

Les visiteurs peuvent prendre des cartes en libre service et peuvent constater que le dos de la carte postale comprend un titre. Huit cartes différentes représentent les huit sites touristiques les plus visités au monde (par conséquent, ceux que tout le monde connait visuellement, et qui rapportent le plus financièrement).

Une lecture plus attentive, permet de voir qu'a la suite de chaque titres est apposer un copyright. Pour choisir les images non reproduites, Damien Aspe s'est rendu sur le moteur de recherche le plus visité et à sélectionner l'image du site correspondant, la plus vue sur le net au niveau mondial. Le copyright apposer sur la carte correspond à l'auteur de ladite image, et par delà, pointe la profanation du droit d'auteur par le monde du numérique.
D'ailleurs, il est à noter que le choix de l'artiste d'utiliser la carte postale à une signification conceptuelle implicite, puisque se moyen de correspondance devenue désuet face au mail d'internet oppose l'artisanal et le manuscrit au numérique et l'hypertexte.

Dans ce travail, Damien Aspe nous démontre qu'une oeuvre minimaliste peut renfermer une multitudes de significations suggestive et nous propose une réflexion sur le numérique, la mondialisation, le marketing ou encore le droit d'auteur tout en contemplant un rectangle blanc.

  • Date

    2015

  • Technique

    Digigraphie sur toile - cartes postale

  • Dimension

    Variable

  • Edition

    Unique et 100 ex par cartes postale

inherit1