Scroll to top

Mémorial des anciens combattants d’Afrique du nord


Parc Félix Lavit - Toulouse

category: Winner Projects

Mémorial des anciens combattants d’Afrique du nord

Ayant pour vocation de rendre hommage aux anciens combattants d'Afrique du Nord, cette œuvre est avant tout forte en symboles, alliant : orient-occident et tradition-modernité.

Sans concession mais avec respect pour les personnes à qui elle rend hommage, cette œuvre emprunte sa forme à l'architecture traditionnelle des monuments commémoratifs. La verticalité des stèles qui depuis l'Antiquité est le propre des mémoriaux, est traduite par deux cubes identiques superposés.

La partie inférieure et supérieure est remplie de sable provenant de la Haute-Garonne et de plage méditerranéenne tandis que les bandes médianes contiennent du sable extrait du sol Algérien, Tunisien et Marocain. Les différentes terres issues de continents différents se retrouvent dans une seule et même unité de verre. Elles ne sont pas mêlées afin que chacune garde son identité mais se rejoignent dans un hommage aux hommes qui pour elles, se sont battus.
Ces cubes emplis de sable sont les mètres-étalons de l'œuvre : géométriquement, ils sont l'unité de construction du monument ; métaphoriquement, ils incarnent l'ensemble des territoires dont ils sont extraits.

Le sable est l'élément fondateur de l'œuvre. Il est aussi celui des hommes et des guerres. Plus qu'un symbole, cette matière porte en elle, toutes les contradictions de la vie.
Elle porte l'identité des hommes et l'attachement des peuples à leurs racines mais motive aussi les pires conflits. Le sable algérien représente la terre pour et sur laquelle les combattants à qui le mémorial rend hommage sont morts.
Ces différents sables contenus dans un bloc de verre ne sont pas sans rappeler un sablier dont la symbolique de l’écoulement du temps nous rappelle notre devoir de mémoire.

La terre est aussi le dernier lieu où reposent les hommes.
Les noms des anciens combattants sont inscrits en lettres blanches dans un bassin de granit noir qui épouse la base du monolithe de verre. Ce dispositif inverse les codes traditionnels d'inhumation. Les noms incarnant les défunts, sont placés au niveau du sous-sol mais restent visibles grâce à une lecture verticale. La terre qui habituellement recouvre les sépultures, émerge du sol pour s'élever vers le ciel.

Symbolique de la Vie dans les pays maghrébins, l’eau qui remplit le bassin et dans laquelle est plongée la stèle est un autre élément essentiel de ce mémorial.
Le vent en créant une légère ondulation de l’eau et le soleil permettant aux noms de se refléter sur la colonne viennent animer l’oeuvre.

De facture minimaliste et conventionnelle, ce mémorial porte en lui une vision nouvelle des codes traditionnels de la sépulture. Les 4 éléments fondateurs de la vie - l’eau, l’air, la terre et le feu incarné par le soleil - jouent un rôle fondamental dans la lecture allégorique de ce monument.

  • Date

    2003, livraison 2010

  • Localisation

    Toulouse, France

  • Commanditaire

    Mairie de Toulouse & Conseil général Haute-Garonne

inherit1